Réservez
une chambre

Réservez
pour aujourd'hui

Réservez
pour demain

https://secure.iperbooking.net/be/it/centro-paolo-vi/

L'histoire du Centre Paul VI

Les origines du Centre Paul VI

Le Centre Paul VI de Brescia a le siège dans un ancien bâtiment singulier, qui à première vue a un aspect unitaire (on dirait qu’il a été construit en une seule fois), mais cependant il est le résultat de la fusion de deux bâtiments édifiés à distance de plus d’un siècle l’un de l’autre, par deux familles distinctes non liées entre elles par aucun lien de parenté: les Maggi, qui en plein milieu du XVII°, restructurèrent un précédent bâtiment du seizième siècle et les Gambara, qui un siècle plus tard, achetèrent le bâtiment et l’insérèrent, grâce au talent de l'architecte Antonio Marchetti, dans la nouvelle partie construite à l’ouest.

L' ancien immeuble Maggi, quasiment conservé, constitue la partie est des bâtiments actuels. Les caves, qui ont des voutes en parapluie à double d’arêtes, toutes les briques parfaitement disposées, sur certains murs on peut voir de larges traces de graffiti qui confirment l'adaptation à la moitié du XVI° siècle. Au rez-de-chaussée, les salles sont également typiquement du XVI° siècle. Le portique a des piliers en pierre de taille qui soutiennent neuf voutes d’arêtes. Le premier étage nous donne une dernière confirmation de la datation de l'immeuble: récemment, sur la voûte du salon grandiose, des fresques ont été découvertes, elles peuvent être datées entre la fin du XVI° et le début du XVII°. La famille Gambara acheta l’immeuble aux Maggi vers 1655 et c’est au comte Scipione Gambara que nous devons le début du très beau rétablissement du XVIII° siècle de l’immeuble.

L'actuelle façade, bien étendue le long de la rue Gezio Calini, très imposante, pourtant n'ayant pas de caractéristiques architecturales particulières, est intéressante pour la décoration de ses fenêtres qui reflète, au fur et à mesure qu'on monte, les périodes où la façade a été, petit à petit complétée. Aux Marchetti sont attribués les deux portails nobles, au dessin simple, fluide et élégant. L'arc en pierre en plein cintre est soutenu par deux lésènes à bandes qui se terminent en étagère en veloutes sur lesquelles sont placées deux belles amphores bien décorées. La cour intérieure a subi, au cours des siècles, des différentes transformations.

La tourelle , élevée sur le portique central au début du XX° siècle, devient un observatoire astronomique et fut destiné à l'usage de Mons. Angelo Zammarchi, enseignant de science physique et d’astronomie. L'actuel secteur vers l’ouest fut édifié en 1885 à la place de quelques maisons, autrefois propriété de nobles de Luzzago, pour les nécessités du Séminaire Épiscopal. A l’intérieur de l’immeuble, le grand escalier mérite une attention particulière, un des plus grandioses de Brescia, œuvre vraiment digne de Marchetti. La première grande rampe s’ouvre sur un long vestibule étroit sur lequel donnent d’autres portes flanquées de pilastres.

Deux colonnes doriques, qui soutiennent la longue architrave, invitent à la montée; du premier étage, qui actuellement accueille une belle sculpture du Pape de Brescia Paul VI, se divisent en deux courtes rampes d’escalier opposées qui donnent mouvement au grand escalier et accès aux deux dernières rampes, qui montent en opposition au premier et portent au vaste étage supérieur. Les murs sont riches de magnifiques décorations en stuc. Entre la fin du XVIII° et la première moitié du XIX° la famille Grifoni Santangelo, parentée aux Gambara, poursuit l’œuvre de rénovation de l’immeuble.

En 1854, l’évêque de Brescia Mons. Gerolamo Verzieri acheta l’immeuble Santangelo pour recevoir son Séminaire.

En 1930 l’église, construite dans la cour intérieure, est décorée et embellie avec des marbres et des fresques du peintre de Brescia Vittorio Trainini sur commission de l'Évêque de Brescia Mons. Giacinto Gaggia. 1951 est l’année où le Diocèse décide d'ériger un nouveau Séminaire, dont la première pierre est posée durant l'année mariale 1954.

Au début des années 70, le Séminaire se transfère définitivement dans le nouveau siège de rue (Via)Bollani; entre-temps, l’évêque Mons. Luigi Morstabilini, décide de destiner le vieux Séminaire Santangelo au Centre Pastoral, en l'intitulant Pape Paul VI de Brescia, comme expression du désir et de l’engagement de traduire dans l'expérience de l’église diocésaine l’esprit et les indications du Conseil Vatican II. Le Centre Pastorale Paul VI est canoniquement droit en Fondation de Religion avec personnalité juridique par décret de l’évêque de Brescia du 15 FEVRIER 1975. Le statut est approuvé par l’évêque Mons. Bruno Foresti le 08 septembre 1985. Un DPR (Décret du Président de la République) du 21 juillet 1987 reconnaît la personnalité juridique du Centre ainsi que dans l'ordre italien cet organisme ecclésiastique, aux sens des accords intervenus entre le Saint-Siège et l'Italie.

En 2003, par décision de l’ Evêque Giulio Sanguineti Les travaux de restructuration ont commencé des immeubles de la zone sud du Centre Pastoral, où, depuis 2004 se sont installés le Centre Diocésain des Communications et Brevivet. Le Centre Pastoral reçoit le prestigieux Institut Paul VI, Fondation de culte et de religion, canoniquement construit avec le décret 29 juin 1977 de l’évêque de Brescia, civilement reconnu dans le cadre de l'ordre italien avec DPR (Décret du Président de la République) du 28 juillet 1978. L'Institut Paul VI è un centre international d’étude et de documentation où des chercheurs du monde entier peuvent trouver les instruments nécessaires pour leurs recherches sur la personne et l’œuvre du Pape Paul VI.